18 juin 2011

 

___________________________________________________________________

   Mon Dieu. Que s'était-il passé ? Oui je me souvenais avoir crié. Oui je me souvenais de mon coeur battant à la chamade. Oui je me souvenais de ma vue troublée par l'effroi, mais mon Dieu, que s'était-il passé?
_____ Je n'arrivais plus à me souvenir, j'étais là, allongée, les gens autour de moi, les sirènes du SAMU approchant. Je voyais des silhouettes s'agiter, et tout semblait me dépasser. Je ne comprenais rien, je ne me souvenais de rien. J'avais eu peur. Mais je n'avais aucun souvenir de ce qui avait pu m'effrayer ainsi, si ce n'est encore cette angoisse omniprésente. Une angoisse venant de je ne sais où puisque je n'en connaissais plus, du moins, je ne m'en rappelais plus la cause...

... : Mademoiselle ? Ca va ?
Moi : Oui, je crois oui...
... : Etes vous capable de me dire votre nom et votre prénom s'il-vous-plait ?
Moi, peu assurée : Gomez. Gomez Selena.
... : C'est bien, Selena, tu peux me dire ton âge à présent ?
Moi, commençant à me réveiller : 18 ans, depuis le 19 avril.
... : Et serais-tu capable de me dire quel jour sommes-nous ?
Moi : Le 5 septembre 2010
... : Excellent ma belle, excellent. Tu peux me dire où est-ce que tu habites à présent ?
Moi, rassemblant mes idées : Euh. Mes parents habitent à Limoges, mais là j'ai un appartement au 12 quai André Citroën.
... : Très bien. Tu as l'air d'aller.
Moi : Qui... Qui êtes vous ?
... : Je suis médecin, on va te transporter à l'hopital, tout ira bien. Tu t'es évanouie d'un coup mais ce n'est rien de grave, ne t'inquiete pas. Je vais juste prévenir tes parents de ce qu'il t'est arrivé, je pense qu'ils aimeraient être au courant de ce qui se passe.

_____ Mais pour qui se prenait-il ?! Déjà, m'appeler par mon prénom et me tutoyer me semblait vraiment familier et non, il était hors de question de déranger mes parents déjà bien trop occupés pour de telles broutilles! J'allais bien, vraiment bien! Qu'est-ce qu'il m'énervait... Et que me prenait-il à être si énervée et agressive ? Cela était loin de me ressembler... En effet, j'étais le genre de fille à tout prendre du bon côté, à sans cesse sourire et à ne jamais m'agacer. Qu'est-ce qui avait pu me traumatiser à ce point?... Que s'était-il donc passé ?

Moi, me réveillant completement et commençant à me lever : Ah non mais ça va tres bien, ne vous en faites pas. Je n'ai pas besoin d'aller à l'hopital, j'ai cours, je dois y aller!
... : Cours ? Je ne pense pas, il est 17h30. Alors à moins que tes cours ne soient des cours de nuit, je ne pense pas qu'il y ait urgence, n'est-ce pas ? Allez viens, j'aimerais te garder en observation au moins pour ce soir Selena.

_____ 17h30 ?! Soit j'étais encore complètement dans les vappes et j'avais mal entendu. Il avait du dire " 7h30", je ne voyais pas d'autre possibilité. J'avais mal au crâne et mes yeux se faisaient lourds. Je me souvenais avoir eu du mal à me lever ce matin, à cause de la fatigue. Il est vrai que depuis certains jours, pour je ne sais quelle raison, je dormais mal. Je dormais beaucoup, mais mal. C'était une fatigue incessante qui m'empêchait d'être en forme comme je pouvais avoir l'habitude de l'être... J'avais juste besoin de repos... Je me re-allongeai par terre sans bien me rendre compte de ce que je faisais...


... , s'adressant aux ambulanciers : Selena ? Selena ? Reste éveillée, s'il te plait, on va t'amener à l'hopital, tu pourras te reposer dans un lit, plutot que sur le trottoir ! Allez, mettez la sur le brancard !
Moi, me réveillant de nouveau d'un coup : Non c'est bon je vous ai dit !
... : Selena, je comprend que tu penses que tu n'as rien. Nous allons juste nous assurer que tout va bien, d'accord ? Je te le demande gentiment, s'il-te-plait.
Moi, faiblissant. : D'accord...

_____ Dieu que son sourire était craquant. Comment résister ? Et voilà. La jeune fille conciliante, ne voulant pas poser de problemes, c'était bien moi. Et c'est vrai que son sourire m'avait fait fondre. Saleté de médecin! Ma seule peur était d'inquiéter mes parents pour une chose sans importance...
_____ Mais bon, après tout, il s'était passé quelque chose et je ne leur aurais pas caché. J'avais besoin de parler à ma mère, elle qui savait si bien m'écouter et me conseiller, trouverait bien un moyen de remédier à toute cette fatigue accumulée sans raisons. Et ça me faisait plaisir qu'ils viennent me voir un peu. Je me sentais faible. Je fermai les yeux et m'endormais directement...


Le lendemain, à l'hopital, chambre de Selena :




_____ Je me réveillais dans cette chambre si blanche qu'au départ je fus aveuglée. J'eus énormément de mal à ouvrir mes yeux. Comme chaque matin depuis deux semaines, en même temps. C'était étrange, je devais vraiment être exténuée pour être tombée dans un sommeil si profond si longtemps, et il m'était impossible de me souvenir de ce qui avait pu me fatiguer à ce point... Je voulais observer la pièce dans laquelle j'étais, mais un obstacle m'y empêcha...

... : Seliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!
Moi, endormie : Demi...
Infirmière : Mademoiselle, ne la brusquez pas trop s'il vous plait, elle est encore extrèmement fatiguée...
Demi, pleurant : Ma Selina d'amour, j'étais si inquiète, tu ne répondais pas à ton téléphone, je savais pas ce qui t'étais arrivée, je te voyais pas arriver à la fac, et j'ai dit aux filles que c'était pas normal, et elles m'ont dit de pas m'inquiéter, tu les connais, mais moi, je te connais, et je sais que tu sais que je m'inquiète quand tu préviens pas, alors je, je, je ...
Moi, la coupant : Demi, calme toi, je vais bien d'accord ?
Demi, pleurnichant carrément : Mais j'ai eu si peuuuuuur ! Je reste là toute la journée, je ne te quitte plus mon Selina adorée.
Moi : Journée ?!
Demi, séchant ses larmes: Beh oui, tu es restée ici toute la nuit ma grosse ! T'as bien dormi !
Moi : Déjà, je ne suis pas grosse. Ensuite, j'ai encore dormi ? Je fais absolument que ça depuis deux jours! Comment puis-je être aussi fatiguée ?
... : C'est tout simplement du à un choc, Mademoiselle Gomez. Ton organisme n'etant pas habitué, il récupère. Ne t'en fais pas, c'est tout a fait normal.

_____  "Tout à fait normal", avait-il dit... Le problème, c'est qu'il ne prenait en compte que la veille. Il ignorait que cela faisait plus de deux semaines que je luttais pour passer une nuit correcte...

Moi : Oh. Vous.
... , riant : Ahah! Tu sembles ravie de me revoir, Selena. A présent que tu sembles un peu plus réveillée, je me présente : Dr. Jonas.
Moi : Quand pourrais-je sortir s'il vous plait Docteur ?
Dr Jonas : D'ici ce soir si tout va bien. Excusez moi un petit instant les filles, je reviens.

Demi, une fois le Dr. Jonas sorti : Whouaaa il est trop beau! T'as de la chance, j'aimerais bien me faire osculter par lui !
Moi : Demi arrête un peu ! Il doit avoir 10 ans de plus que nous!
Demi : Piouf, t'es devenue rabat-joie depuis que je t'ai pas vue toi !
Moi : On s'est vues hier...
Demi : Beh entre temps, t'es devenue rabat-joie!
Moi, rigolant : T'es vraiment bête.
Demi, redevenant sérieuse : Sel', qu'est-ce qui s'est passée alors?
Moi : Huum... Je sais...
Dr Jonas : Selena, tes parents sont ici, ils sont arrivés dans la nuit, mais ils sont partis se reposer. Je vais les appeler.
... : Ah t'étais là Kevin! T'étais pas de garde normalement cette nuit! Pourquoi t'es pas rentré ?! On s'inquiétait!

__________________________________________________________________




 

Posté par Claaraa42 à 14:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur __________________________________________________

Nouveau commentaire